Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Profil environnemental régional Centre-Val de Loire

Agroforesterie

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 30 juillet 2019 (modifié le 5 août 2019)

Nombre et localisation des exploitations intégrant des alignements d’arbres en
intra-parcellaire

L’agroforesterie désigne l’association d’arbres avec des productions agricoles (culture ou élevage) sur une même parcelle. Il s’agit d’une pratique ancienne abandonnée en Occident pour des pratiques de cultures intensives qui ont conduit à l’arrachage systématique des arbres.

L’agroforesterie contribue à l’atténuation du changement climatique en augmentant le stockage de carbone dans les parties aériennes de l’arbre mais aussi dans la matière organique incorporée dans le sol grâce aux racines des arbres. Ces systèmes constituent également une adaptation au changement climatique en protégeant les cultures ou les animaux des excès et accidents climatiques (vent, tempêtes, inondation : actions anti-érosives, sécheresse). Les systèmes racinaires des arbres augmentent la réserve utile en eau des sols, améliorent l’infiltration du ruissellement, limitent l’évaporation du sol et permettent donc de s’adapter à une raréfaction de la ressource en eau.

Une grande diversité d’aménagements agroforestiers est possible : alignements
intra-parcellaires, haies, arbres émondés, arbres isolés, bords de cours d’eau (ripisylves). En 2016, Les alignements d’arbres en intra-parcellaire représentent près de 150 hectares installés sur 24 exploitations réparties sur toute la région.

L’INRA mène en région des expérimentations (Nouzilly) et un site pédagogique à l’établissement public local d’enseignement et de formation professionnelle agricole a été mis en place à Bourges. Un programme de recherche (SPEAL) est en cours pour tester des variétés d’arbres adaptées à l’agroforesterie : érable sycomore, l’alisier torminal, le cormier et le merisier Avessac, etc.

L’association d’Agroforesterie de la Région Centre-Val de Loire (A2RC), créée en 2015, promeut ces systèmes et accompagne les agriculteurs porteurs de projets.

Pour en savoir plus :

Voir aussi :

Indicateur Evolution des consommations d’eau
Focus forêts