Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Profil environnemental régional Centre-Val de Loire

Aire de répartition d’une espèce invasive de termites

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 30 juillet 2019 (modifié le 5 août 2019)

Modélisation de l’aire favorable aux termites Reticulitermes en région Centre-Val de Loire

Les impacts du changement climatique sur la biodiversité sont multiples : modification des cycles de vie, accroissement du risque d’extinction de certaines espèces vulnérables, déplacement des aires de répartition et réorganisation des interactions entre les espèces (fragmentation, compétition). Un réchauffement de 1°C se traduit en moyenne par un déplacement vers le nord de 180 km (et de 150 m en altitude) des aires de répartition des espèces.

Le projet de recherche TermiCentre (porté par l’Institut de Recherche sur la Biologie de l’Insecte, Université de Tours), a mis en évidence une corrélation entre les zones d’infestation par les termites en région Centre-Val de Loire et les températures minimales hivernales de ces sites. Cette corrélation a permis, via une modélisation, de montrer que l’aire de colonisation des termites s’étendrait trés largement en cas d’élévation de température.

Avec une augmentation de 1°C, tout l’ouest de la région Centre-Val de Loire (notamment la Gâtine tourangelle, une partie de la Beauce et le département de l’Indre) devient alors favorable aux installations de termites. Avec une augmentation de 2°C des températures, la quasi-totalité de la région à l’exception de la Sologne et de la forêt d’Orléans devient alors favorable aux termites, entraînant ainsi la nécessité d’adapter notre habitat à la présence de cet insecte.

Pour en savoir plus :

Voir aussi :

Indicateur Concentration de l’air en pollens de bouleau
Indicateur Front de colonisation de la chenille processionnaire