Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Profil environnemental régional Centre-Val de Loire

Aléas climatiques : jours de gel et jours anormalement chauds

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 25 juillet 2019 (modifié le 1er août 2019)

Modélisations de l’évolution du nombre de jours de gel et du nombre de jours anormalement chauds (moyenne régionale sur une période glissante de 11 ans)

Si les modélisations climatiques prévoient une hausse globale des températures, celle-ci se matérialisera aussi par une fréquence plus élevée de jours anormalement chauds et des jours de gel moins nombreux. Le nombre annuel de jours anormalement chauds au printemps et en été en région Centre-Val de Loire pourraient ainsi doubler d’ici à 2100 tandis que les jours de gel au printemps tendraient à passer de 8 à 2 par an.

Ces jours de températures « extrêmes » vont avoir un impact additionnel à l’évolution globale des températures. En effet le dépassement d’un seuil de 25°C entre mi‑mai et fin juillet entraînera pour le blé par exemple un phénomène d’échaudage, c’est à dire un arrêt de remplissage du grain et donc des pertes de rendements. Inversement un nombre de jours de gel en baisse au printemps pourrait laisser espérer une diminution des dégâts sur les bourgeons. Toutefois l’accroissement moyen des températures s’accompagne également d’une augmentation de leur variabilité ce qui ne permet pas de conclure à une diminution du risque purement climatique. Cette hausse va également provoquer l’avancée des floraisons exposant les bourgeons plus précocement au gel.

Au regard de ces impacts potentiels, il est important d’informer et d’accompagner les agriculteurs pour leur permettre d’anticiper les effets du changement climatique en adaptant leurs pratiques et systèmes de cultures. Les Chambres d’agriculture de la région Centre-Val de Loire ont entrepris de mettre en place un Observatoire Régional de l’Agriculture et du Changement cLimatiquE (ORACLE). Il fournira d’une part des indicateurs climatiques, agro-climatiques et d’autre part des informations sur les possibles impacts agricoles afin d’anticiper les facteurs de risques pour leurs productions. Il faudra également également des indicateurs des mesures d’atténuation et d’adaptation mises en oeuvre par les agriculteurs.

Pour en savoir plus :

Voir aussi :

Indicateur Evolution des dates de floraison de la vigne
Indicateur Concentration de l’air en pollens de bouleau