Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Profil environnemental régional Centre-Val de Loire

Consommation en énergie carbonée par secteurs

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 30 juillet 2019 (modifié le 5 août 2019)

Évolution de la consommation en énergie d’origine fossile et d’origine décarbonée par secteur d’activité

La consommation en énergies fossiles (pétrole, charbon, gaz naturel) est responsable d’émissions importantes de GES et contribue fortement au changement climatique. L’atténuation passe donc par des mesures de réduction de la consommation de ces énergies, qui sont de plus « épuisables ».

En région Centre Val-de-Loire, comme au niveau national, cette réduction de la consommation en énergies fossiles est amorcée depuis plusieurs décennies et se poursuit : entre 2008 et 2017, elle a ainsi diminué de 15 %. Ce résultat reste insuffisant pour atteindre les objectifs (-22% entre 2008 et 2020 dans le SRCAE ; -43% entre 2014 et 2050 dans le SRADDET) et pour infléchir les courbes du réchauffement climatique. Le développement des énergies renouvelables doit s’accompagner d’une maîtrise de la demande en énergie.

Dans tous les secteurs, un des moyens pour limiter la consommation en énergie réside dans la performance énergétique des constructions et des procédés : choix des matériaux, mesures et gestion optimisée de l’énergie, réduction des pertes (isolation…). A ce titre, la prochaine RE 2020, plus ambitieuse sur la consommation énergétique des bâtiments, intègrera l’impact carbone sur l’ensemble du cycle de vie du bâtiment pour limiter les émissions de GES.

Les différents piliers de l’économie circulaire constituent des pistes d’actions : écologie industrielle et territoriale (EIT), écoconception, réutilisation, recyclage. Un programme d’expérimentation d’EIT sur 7 zones d’activités pilotes a par exemple été lancé en janvier 2017 par l’ADEME, la Région Centre-Val de Loire, la Chambre Régionale des Métiers et de l’Artisanat (CRMA) et la Chambres de commerce et d’industrie (CCI) Centre-Val de Loire.

La réduction des dépenses énergétiques passe également par des réflexions en termes d’aménagement du territoire (pour limiter par exemple le besoin en transport) et de modes de vie. Les réflexions sur les mesures d’adaptation au changement climatique sont également très complémentaires des mesures visant l’atténuation afin d’éviter la « maladaptation » qui conduirait à des dépenses énergétiques accrues, telle que la mise en place de climatiseurs pour répondre à la problématique de l’augmentation des températures moyennes.

Pour en savoir plus :

Voir aussi :

Indicateur Parc automobile électrique et hybride
Indicateur Émissions de CO2 par EPCI et avancement des PCAET