Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Transports
 

La mobilité 3.0 : vers une mobilité intelligente

Crédits photo :
Crédits photo :
Arnaud Bouissou - MTES-MCT

La révolution numérique a permis de recueillir des données, de les traiter et de les transformer en informations. Dans le même temps, l’arrivée de la communication sans fil a bouleversé le quotidien. Face à ces avancées, les systèmes et les services de transport intelligents sont apparus et ont modifiés les habitudes de déplacement. De nouvelles solutions de mobilité intelligente sont désormais possibles pour connaître en temps réel son environnement et interagir avec lui, en recherchant des systèmes plus efficaces, plus sûrs, plus économes et plus écologiques.

Les acteurs de l’innovation se sont diversifiés rapidement. Outre les acteurs des nouvelles technologies et des nouveaux services du numérique, on a vu apparaître des acteurs de toutes natures : les start-up, les collectivités, et, plus largement, les acteurs des territoires. Dans le secteur des transports, de nombreuses sources d’innovation apparaissent dans des champs très variés : la performance des véhicules, les véhicules connectés ou autonomes, les capteurs embarqués dans le véhicule ou intégrés à l’infrastructure, la construction et l’entretien des infrastructures, les systèmes et matériels de transports ferroviaires, les équipements, les infrastructures de recharge électrique ou de distribution de gaz naturel pour véhicules, la logistique, l’exploitation optimisée des flux, la traçabilité des marchandises, la sûreté, l’efficacité des plateformes logistiques, l’information aux usagers, la billettique, les usages et services innovants de mobilité…

La stratégie de mobilité propre prévue par la Loi de transition énergétique pour la croissance verte prévoit que la dynamique d’innovation se poursuive en impliquant de façon croissante les services de mobilité, les PME et les start-ups, les territoires, et en favorisant le développement et la capitalisation des compétences et des connaissances.