Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transports

La route à énergie positive

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 13 novembre 2017 (modifié le 4 juin 2021)

Le 3 décembre 2015, journée consacrée aux transports, lors de la COP21, Ségolène Royal a appelé les professionnels des infrastructures routières à s’engager pour la transition énergétique au travers d’un plan national pour la route à énergie positive. Ce plan prévoit de développer 1 000 km de routes solaires. Constitué de cellules photovoltaïques, ce revêtement permet d’utiliser la surface de la route pour produire de l’électricité en optimisant l’espace sans gêner la circulation des véhicules.

Le premier chantier de la route Wattway (technologie de revêtement routier photovoltaïque développée et brevetée par la société Colas) a été lancé sur la route départementale n°5 (RD5) dans l’Orne. Le procédé consiste à poser et coller des dalles photovoltaïques directement sur la chaussée existante (routes, autoroutes, pistes cyclables, parkings, etc.), sans aménagement au préalable. Adaptables aux routes du monde entier, les dalles photovoltaïques sont capables de supporter la circulation de tout type de véhicule, y compris les poids lourds. La production du dispositif développé par Colas a été confiée à la Société Nouvelle Aeracem (SNA), dont la ministre avait inauguré l’usine en juillet 2016.

La production annuelle attendue de la route solaire dans l’Orne est de 290 MWh donc près de 790 kWh par jour. La production d’électricité liée à 1 km de route solaire permettrait ainsi d’alimenter l’éclairage public d’une ville de 5000 habitants.

Le million de kilomètres de routes maillant le territoire français, bénéficiant d’un ensoleillement de premier plan, offrent un terrain de choix pour la mise en place de dalles photovoltaïques. Il semble donc tout naturel d’utiliser la surface de la route pour produire une électricité propre, renouvelable et située à proximité des besoins, sans gêner la circulation, ni consommer d’espace supplémentaire.