Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Risques

Les installations de stockage de déchets non dangereux en région Centre-Val de Loire (ISDND)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 20 novembre 2012 (modifié le 29 octobre 2019)

Environ 759 846 tonnes de déchets ont été stockées sur l’année 2018 (données déclarées)

La région Centre-Val de Loire compte 13 installations de stockage de déchets non dangereux (ISDND) en activité, en 2018.

Les ISDND reçoivent des déchets ménagers ou des déchets industriels et commerciaux assimilables aux déchets ménagers. Les seuls déchets autorisés à être enfouis sont les déchets dits "ultimes", c’est-à-dire ceux qui ne peuvent pas être valorisés dans les conditions techniques et économiques du moment.

Carte de la répartition des capacités des installations de stockage de déchets non dangereux (format pdf - 51.7 ko - 08/11/2019) en région Centre-Val de Loire, en 2018

Les déchets reçus par les installations de stockage de déchets non dangereux en région Centre-Val de Loire (en 2018)

DépartementCommuneExploitantCapacité autorisée (en t/an)Tonnage enfoui en 2018 (base GEREP)
Cher Saint-Hilaire de Court Sodec 40 000 35 785
Saint-Palais Setrad 90 000 86 165
Eure-et-Loir Prudemanche Sita Centre Ouest 60 000 36
Indre Chatillon-sur-Indre Coved 70 000 69 084
Gournay Sté d’Exploitation de Gournay 85 000 48 732
Indre-et-Loire Chanceaux-près-Loches Coved 150 000 133 271
Sonzay Sita Centre Ouest 150 000 150 263
Loir-et-Cher Villeherviers Suez RV Centre Ouest 50 000 43 883
Mur de Sologne Soccoim 50 000 45 792
Loiret Bucy-Saint-Liphard Setrad 100 000 86 050
Chevilly Sita Centre Ouest 90 000 58 696
Bray Saint-Aignan Terralia 30 000 28 860
Région 790 492

La répartition du tonnage stocké par département en 2018

Action de la DREAL :

La loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte fixe un objectif ambitieux de division par deux les quantités de déchets non dangereux non inertes admis en installation de stockage en 2025 par rapport à 2010, ainsi qu’une augmentation de la valorisation matière des déchets pour atteindre 65 % des déchets non dangereux non inertes en 2025.

Dans ce cadre, l’inspection mène une action nationale depuis début 2018 afin d’évaluer le caractère ultime des déchets admis dans les ISDND de la région et les contrôles mis en œuvre par les exploitants lors de leur admission.

Le bilan de l’action 2018 est le suivant :

  • nombre d’ISDND ayant fait l’objet d’un contrôle : 100 % des ISDND réceptionnant des déchets
  • déchets interdits à l’enfouissement identifiés dans les casiers :
    • déchets dangereux : feux d’artifice, D3E, DASRI
    • déchets non dangereux : plâtre, matelas, cartons, papier, emballages, biodéchets, déchets d’équipement et d’ameublement, déchets provenant du démontage de VHU, bois, déchets métalliques
  • nombre d’arrêtés de mise en demeure pris par les préfets : 8
  • nombre de courriers d’information envoyés aux producteurs de déchets non ultimes enfouis dans les ISDND inspectées : 22.

Cette action se poursuit en 2019 sur toutes les ISDND de la région.