Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Transports
 

Les stratégies nationales

Crédits photo :
Crédits photo :
FG - DREAL Centre-Val de Loire

La stratégie de l’État vise à promouvoir des pratiques de mobilité plus durables pour les personnes et les biens en favorisant la proximité, à renforcer l’intermodalité et développer des alternatives au transport routier, à améliorer l’efficacité énergétique des véhicules et réduire leurs émissions, à veiller à l’accès aux services et à la mobilité pour tous et partout.

Il a fixé de grandes orientations dans le domaine des transports qui doivent mobiliser les décideurs nationaux et locaux à faire évoluer les comportements et les habitudes en matière d’utilisation de la voiture individuelle. Elles concernent principalement :

  • l’accès aux services et à la mobilité pour tous et sur tout le territoire en recherchant l’amélioration de l’accessibilité, le développement économique et touristique, le désenclavement et l’aménagement des territoires aux différentes échelles ;
  • l’efficacité énergétique et le renforcement de l’indépendance énergétique de la France ;
  • l’adaptation des systèmes de transport aux défis énergétiques et climatiques ;
  • la réduction des temps de parcours, l’amélioration de la fiabilité, la limitation des périodes de congestion ou de saturation des réseaux ;
  • la réduction des impacts des infrastructures sur l’environnement en agissant sur la réduction des effets de coupure, le maintien de l’organisation des milieux aquatiques et des réservoirs en eaux superficiels et souterrains, la préservation de la biodiversité ordinaire et exceptionnelle, la préservation des ressources non renouvelables ;
  • le rééquilibrage modal sur les modes non routiers, en développant la multi-modalité ;
  • l’incitation à de meilleurs usages avec l’augmentation du taux de remplissage, ou de la massification, et du taux d’emploi ou de rotation des moyens de transport ;
  • l’amélioration de l’efficacité, de la sécurité et de la cohérence des systèmes de transport ;
  • la bonne utilisation des moyens financiers publics ;
  • la bonne utilisation des possibilités de déplacement en vue d’un développement social équilibré et de la réduction des vulnérabilités ;
  • la réalisation des objectifs d’accessibilité des personnes à mobilité réduite ;
  • la promotion d’un aménagement équilibré du territoire et la maîtrise de l’étalement urbain ;
  • la préservation et l’amélioration de la santé publique (réduction du bruit, qualité de l’air,…).