Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement durable

Potentiel de densification aux abords des gares ferroviaires de la région Centre-Val de Loire

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 4 janvier 2016 (modifié le 15 novembre 2017)

Depuis la loi Solidarité et Renouvellement Urbain en 2000, la législation affirme la nécessité de privilégier la localisation du développement urbain à proximité des dessertes de transport en commun, afin d’optimiser l’accès aux services, de renforcer les centralités et de limiter la consommation d’espace. Dans ce contexte, les abords de gares ferroviaires revêtent un intérêt stratégique.
Afin de mieux connaître la situation et les opportunités de densification à proximité des gares de la région Centre-Val de Loire, la DREAL a engagé fin 2013 une étude exploratoire visant à dresser un premier panorama régional.

L’approche retenue exploite la base de données des fichiers fonciers 2010 (MAJIC III) aux abords de 165 gares de la région Centre-Val de Loire, et met en lumière 4 enseignements principaux :

  1. l’urbanisation et la densité moyenne sont globalement faibles aux abords des gares de la région : la densité moyenne est de 0,3 dans un rayon de 800m autour des gares ;
  2. Cette densité modérée génère un potentiel théorique de densification important, y compris au sein des enveloppes existantes. Même sans recourir à des hypothèses maximalistes, l’estimation de ce potentiel au sein des enveloppes urbaines s’élève ainsi à plus de 4 millions de m² de surface de plancher, soit l’équivalent de plus de 30 000 logements accompagnés de 1,2 millions de m² de surfaces d’activités ;
  3. Sur la base d’une approche par typologie, l’étude a permis d’identifier des gares présentant une densité plus faible que les gares régionales comparables. Parmi elles, 17 gares sont des gares importantes ou comportant un bon niveau de desserte  ;
  4. La méthodologie mise en œuvre pour analyser le foncier aux abords des gares est susceptible de constituer un outil et un exemple pouvant être reproduit et réutilisé dans d’autres démarches, notamment celles menées par les collectivités pour l’élaboration de leurs documents d’urbanisme ou de leurs projets. L’étude fournit ainsi un exemple de méthodologie affinée, illustrant la manière d’intégrer des éléments de contexte locaux à l’occasion d’une analyse conduite à l’échelle d’une gare spécifique.

Consulter la synthèse (format pdf - 1.3 Mo - 04/01/2016) .

Consulter le rapport d’étude :
Phase 1 : Panorama de la densité et estimation du potentiel de densification aux abords des gares de la région Centre-Val de Loire (format pdf - 8.4 Mo - 04/01/2016)

Phase 2 : Typologie des gares et identification de gares potentiellement sous-densifiées (format pdf - 1.3 Mo - 04/01/2016)

Phase 3 : Exemple d’analyse affinée aux abords de la gare de Jouy (Eure-et-Loir) (format pdf - 3.2 Mo - 04/01/2016)
Phase 3 : Exemple d’analyse affinée aux abords de la gare de Vendôme (Loir-et-Cher) (format pdf - 3.4 Mo - 04/01/2016)