Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Risques

Quelques conseils pour la restauration des repères de crue

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 21 mars 2013 (modifié le 29 mars 2013)


Avant la pose de nouveaux repères de crues anciennes, il est pertinent de procéder à la restauration de ceux déjà existants. Pour cela, quelques règles simples doivent être suivies :
- il faut se concentrer sur les repères :

  • 1. en mauvais état ;
  • 2. correspondant aux crues les plus fortes ;
  • 3. les plus visibles du public ;

- il est nécessaire de vérifier la validité des repères  : il s’agit d’être certain que l’altitude est effectivement représentative de la crue marquée. Certains repères ont pu être déplacés, d’autres correspondre à un phénomène particulier, ou à un niveau qui n’est pas le niveau maximal. Le nivellement est effectué par un géomètre ;
- le support du repère doit être restauré en premier lieu, afin d’assurer la pérennité du travail ultérieur : débroussaillage, nettoyage, reprise de la maçonnerie ou des joints le cas échéant ;
- le repère peut enfin être restauré par la reprise de la gravure et/ou de sa peinture, en essayant de respecter les usages locaux (à partir des repères alentour).

S’il ne s’agit pas d’une restauration mais de la pose d’un nouveau repère correspondant à une crue récente, la solution de la gravure profonde, rehaussée d’une peinture contrastée avec la pierre est évidemment la plus pérenne. Une marque à la peinture seule, ou a fortiori au feutre, ne résistera bien entendu pas aussi longtemps. Dans tous les cas, si ce repère ne figure pas dans le recensement général, vous êtes invités à le soumettre pour qu’il soit enregistré et que l’information ne soit pas perdue.

Dans tous les cas, quelque soit le projet (matérialisation ou restauration), vous êtes invités à contacter les services de l’Etat compétents (direction départementale des territoires, service de prévision des crues) ou l’établissement public de bassin.