Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Risques

Réduire les inégalités environnementales

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 31 janvier 2014

Le PNSE 2 comporte un deuxième axe fort : la prise en compte et la gestion des inégalités environnementales, c’est-à-dire la limitation des nuisances écologiques susceptibles d’induire ou de renforcer des inégalités de santé.

Le PNSE 2 aborde donc cette question des inégalités sous plusieurs angles :

  • les inégalités de sensibilité aux agents pathogènes en fonction de l’âge Les enfants sont particulièrement sensibles aux facteurs environnementaux, comme par exemple les produits chimiques, leur organisme étant en plein développement. Une exposition précoce à ces facteurs environnementaux peut conduire à des pathologies ou à des déficits fonctionnels graves ultérieurs. Le PNSE 2 prévoit des mesures pour :
    - réduire l’exposition des enfants, des femmes enceintes aux produits cancérigènes, neurotoxiques, reprotoxiques et mieux gérer les risques liés aux reprotoxiques et aux perturbateurs endocriniens,
    - réduire les expositions dans les bâtiments recevant des enfants,
    - renforcer la lutte contre les atteintes auditives et les traumatismes sonores liés à l’écoute de la musique amplifiée.
  • les inégalités de sensibilité aux agents pathogènes en fonction de l’état de santé particulier de chacun (allergie, asthme, personnes ayant déjà eu un cancer…) C’est pourquoi le PNSE 2 contient des actions visant à apporter une attention particulière à certaines populations :
    - prévenir les allergies,
    - améliorer la prise en charge des pathologies portentiellement liées à l’environnement.
  • les inégalités liées au contexte socio-économique A ce titre, le PNSE 2 prévoit de renforcer le programme de résorption de l’habitat indigne.
  • les inégalités géographiques liées à l’inhomogénéité des altérations de l’environnement sur le territoire En effet, la qualité de l’eau ou des sols n’est pas égale sur l’ensemble du territoire, que ces inégalités soient dues à des activités actuelles ou passées ou à des phénomènes naturels.

Le PNSE 2 contient des actions destinées à réduire ces inégalités de dégradation de l’environnement sur le territoire et, en particulier, pour :

  • garantir l’accès durable à l’eau potable,
  • identifier et traiter les zones à forte densité d’activité et à gérer les contaminations passées, l’histoire industrielle ou la proximité d’infrastructures pouvant être à l’origine de "points noirs" environnementaux,
  • réduire les nuisances liées au bruit,
  • réduire l’exposition à certaines substances ou agents d’origine naturelle comme les affleurements d’amiante naturelle ou le radon.