Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Profil environnemental régional Centre-Val de Loire

Sécheresse des sols

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 29 juillet 2019 (modifié le 5 août 2019)

Pourcentage annuel de la surface régionale touchée par des conditions de sécheresse




L’augmentation des températures moyennes et du nombre de jours de forte chaleur vont impacter la disponibilité de l’eau dans le sol. Le suivi de la sécheresse des sols ne permet pas à ce jour de conclure à une augmentation nette de la surface régionale touchée par les sécheresses, contrairement à ce que l’on observe à l’échelle nationale.
En effet, dans les années 70 près de 7 % de la surface régionale était touché par la sécheresse, cette part a doublé dans les années 90 pour revenir à un niveau inférieur à 10 % dans les années 2000.

Ce risque doit toutefois être pris en compte car une sécheresse importante du sol est un facteur déclenchant du phénomène de retrait-gonflement des argiles auquel la région Centre-Val de Loire est particulièrement sensible. L’augmentation de la fréquence des sécheresses pourrait donc entraîner une augmentation de la fréquence des sinistres sur les habitations liés à cet aléa.

De plus une sécheresse du sol impactera la végétation en provoquant un stress hydrique. Elle pourrait conduire à une augmentation des prélèvements dans la ressource en eau disponible pour répondre aux besoins des cultures. En cas de fortes chaleurs, les prélèvements en eau seront également plus importants pour d’autres besoins, notamment pour limiter la vulnérabilité des populations ou pour refroidir certaines installations industrielles. Ces besoins viendront donc renforcer un déséquilibre croissant entre les besoins en prélèvement et une ressource disponible
plus faible.

Pour en savoir plus :