Logo préfècture région
DREAL   Centre-Val de Loire
Direction régionale de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement
 

Le bruit

« Le bruit est défini comme toute sensation auditive désagréable ou gênante, tout phénomène acoustique produisant cette sensation, tout son ayant un caractère aléatoire qui n’a pas de composantes définies. » AFNOR
 
 

Le traitement du bruit en région Centre-Val de Loire

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 27 mai 2013 (modifié le 13 février 2015)

En 2012, 26 plaintes concernant, pour partie ou totalement, le bruit, soit 35 % des plaintes reçues en 2012, ont été recensées. Ces plaintes ont fait l’objet de propositions aux préfets de département concernés par l’inspection des installations classées.

Lorsque des difficultés apparaissent sur un site existant (plainte de riverains, mise à jour d’une étude d’impact, nouvelle demande d’autorisation suite à une modification notable…) et qu’elles concernent le bruit, plusieurs possibilités s’offrent à l’exploitant. Il peut, en effet :
- changer son process pour faire disparaître la source sonore (retrait pur et simple des appareils incriminés),
- réduire les éventuelles nuisances en remplaçant les installations bruyantes par des appareils plus modernes et plus silencieux (faire application des meilleures technologies disponibles),
- insonoriser l’appareil concerné (ou le local le contenant).

Même si l’installation des meilleures technologies disponibles est préférable, cette approche ne peut se faire qu’à un coût économiquement acceptable pour l’entreprise. Tous les types d’entreprise peuvent être confrontés aux nuisances sonores. Celles-ci peuvent être liées à l’activité elle-même ou au transport de marchandises associées à l’établissement.

Les moyens pour atténuer les émissions sonores

Techniques d’atténuation ou d’insonorisationDomaine d’application
Découplage (plots amortisseurs) Directement sur les appareils tournants (moteurs électriques et/ou thermiques, compresseurs, pompes…)
Insonorisation des locaux Installations n’étant pas à l’origine d’un échauffement important ou installations réfrigérées (locaux compresseurs, locaux techniques comportant des installations de travail mécanique des métaux…)
Traitement des ouvrants Ateliers mécaniques, manutention
Ecrans végétaux Ateliers comportant une part significative de travaux en extérieurs (manutention, transport)
Ecrans solides (murs) Au plus près de zones extérieures bruyantes (zones de découpage extérieur, compresseur extérieur…)
Ecrans solides insonorisés Voiries
Capotage Compresseurs en toiture (climatisation) ou au sol
Silencieux Canalisations d’échappement et systèmes de ventilation non perturbés par une perte en charge
Distance Installations nouvelles avec une urbanisation maîtrisable

Dans la plupart des cas, il convient d’employer simultanément plusieurs moyens d’insonorisation. Ainsi, un local compresseur pourra comporter :
- des éléments de découplage pour éviter les vibrations solidiennes de l’appareil vers le sol,
- une isolation du local par des matériaux absorbants pour éviter les " fuites " à travers les parois,
- un traitement des ouvertures par silencieux si l’appareil dispose d’un échappement quelconque.