Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Eau, nature, ressources minérales

Troisième réunion du comité régional trames verte et bleue du 13 décembre 2013

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 7 février 2014
Cette réunion de validation du plan d’action stratégique du SRCE Centre, co-présidée par le président du conseil Régional François BONNEAU et le préfet de région Pierre-Étienne BISCH, clôturait la phase technique d’élaboration du SRCE Centre. Il a été rappelé que le plan d’action stratégique du SRCE n’emporte aucune obligation de faire ou de ne pas faire à l’égard des acteurs locaux. Il ne crée pas de nouvel outil de protection mais s’appuie sur les dispositifs existants. Le plan d’action du SRCE Centre comprend un tronc commun présentant les principaux enjeux régionaux de continuité écologique, des orientations stratégiques et axes d’action, ainsi que la liste des outils mobilisables pour leur mise en œuvre. Il est complété de fiches « actions » territorialisées par bassin de vie (unités territoriales identifiées par le SRADDT en 2011) rappelant les principales caractéristiques écologiques du territoire, précisant les enjeux et objectifs avec des niveaux de priorité et listant les démarches déjà engagées en faveur des continuités écologiques. 9 réunions territorialisées, 2 rencontres spécifiques avec les gestionnaires d’infrastructures de transport et une avec la profession agricole et forestière ont permis d’associer les acteurs du territoire à son élaboration en septembre et octobre 2013. Le dispositif de suivi permettant l’évaluation de la mise en œuvre du SRCE a également été présenté. L’assemblage de ce dernier volet du SRCE avec les précédents éléments validés constituera le projet de SRCE final. Ce dernier sera soumis à la consultation des groupements de collectivités, de l’autorité environnementale et du CSRPN (Conseil Scientifique Régional du Patrimoine Naturel) au premier semestre 2014. Ce projet, assorti des avis recueillis, sera ensuite soumis à enquête publique au second semestre 2014. Son adoption est prévue fin 2014.