Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Eau, nature, ressources minérales
 

Assainissement

Les eaux résiduaires urbaines (ERU) sont rejetées dans le milieu naturel après traitement en station d’épuration. Elles peuvent constituer un risque pour l’hygiène publique et la préservation de la qualité des eaux. La directive européenne n° 91/271 relative au traitement des eaux urbaines résiduaires, dite directive ERU oblige chaque État membre à la mise en œuvre de la collecte et du traitement des eaux usées des communes selon des échéances prévues en fonction de la taille des collectivités et de la sensibilité du milieu récepteur. Elle impose également la désignation de zones sensibles à l’eutrophisation dans lesquelles les grosses stations urbaines sont soumises à un traitement plus rigoureux de l’azote et du phosphore. S’agissant des eaux pluviales, la politique liée à leur rejet au milieu naturel est principalement quantitative (gestion des débits de pointe).
 
 
L’assainissement en région Centre-Val de Loire
Les eaux résiduaires urbaines (ERU) sont rejetées dans le milieu naturel après traitement en station d’épuration. Elles peuvent constituer un risque potentiel pour l’hygiène publique et la préservation de la qualité des eaux. (…)
 
Application de la directive ERU : les zones sensibles du bassin Loire-Bretagne
La directive européenne n° 91/271 relative au traitement des eaux urbaines résiduaires, dite directive ERU a pour objectif de protéger les milieux aquatiques d’une détérioration due aux rejets de ces eaux. (…)