Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Transports

Neuf transporteurs de la région Centre-Val de Loire s’engagent à limiter leurs émissions de CO2

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 5 novembre 2015

A la veille de la conférence de Paris sur le climat (COP 21), et quelques semaines après la promulgation de la loi sur la transition énergétique pour la croissance verte, le secteur du transport routier de marchandises et de voyageurs affirme son engagement dans des actions de réduction des émissions polluantes et notamment des émissions de CO2.

Avec la signature de cette charte, neuf entreprises se sont ainsi engagées sur 3 ans dans un plan d’actions concrètes et personnalisées destiné à diminuer leurs consommations de carburant et donc réduire à la source leurs émissions de CO2 : Transports DARBIER (45), GHESTEM Centre (28), GHESTEM Loir et Cher (41), GHESTEM Berry (18), ESTIVIN Logistique Services (37), ESTIVIN Primeurs de Loire (37), Déménagements JUMEAU (28), Transports JUMEAU (28) et Transports Fabrice MOISY (37).

Ces 9 engagements qui mobilisent 441 conducteurs et 353 véhicules vont permettre d’économiser sur 3 ans 624 000 litres de gazole et ainsi éviter le rejet de plus de 2 000 tonnes de CO2.

Au total, en région Centre-Val de Loire, 32 entreprises, représentant 1 923 véhicules et 2 175 conducteurs se seront engagées à améliorer leur performance environnementale, en appliquant une méthodologie cohérente et fiable, représentant une économie de 5,4 millions de litres de carburant, soit 17 690 tonnes de CO2.

Basée sur le volontariat, la charte d’engagement est une action importante pour contribuer à une diminution de 20% des émissions de CO2 d’ici à 2020. La loi sur la transition énergétique pour la croissance verte affiche des objectifs encore plus ambitieux. Elle prévoit de réduire nos émissions de gaz à effet de serre de 40% entre 1990 et 2030 et de réduire notre consommation énergétique d’énergies fossiles de 30% en 2030 par rapport à 2012.

Avec ces signatures, le déploiement en Centre-Val de Loire de cette démarche s’accélère.