Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement durable

Présentation générale du bien

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 20 juin 2017

La cathédrale de Bourges, (Cher), a été inscrite le 15 décembre 1992, et le
5 décembre 1998 au titre des chemins de Saint-Jacques de Compostelle, sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’UNESCO.

Bourges, ancienne ville romaine d’Avaricum, fut l’une des premières communautés chrétiennes de Gaule. La cathédrale, dédiée au premier martyr chrétien Saint Étienne, occupe le site d’un lieu de culte depuis le IIIème siècle. Construite entre la fin du XIIème et la fin du XIIIème siècle, admirable par ses proportions et l’unité de sa conception, c’est l’un des grands chefs-d’œuvre de l’art gothique. Son tympan, ses sculptures et ses vitraux sont particulièrement remarquables. Par-delà sa beauté architecturale, elle témoigne de la puissance du christianisme dans la France médiévale.

Occupant un point haut dominant la ville, la cathédrale de Bourges offre une composition similaire à celle de Chartres, parfois visible à plus de 30 kilomètres. Elle constitue une étape sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.
Données du Patrimoine Mondial de l’UNESCO
présentation du bien
Déclaration de Valeur Universelle Exceptionnelle Cathédrale de Bourges
cartographie