Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Risques

Renforcement du pied de levée de Beffes - 2014/2015

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 12 avril 2017 (modifié le 11 décembre 2017)

La levée de Herry est constituée d’un ouvrage en remblai protégeant environ 1 800 personnes contre les inondations. Une portion de cette digue, d’une longueur de 330 mètres, à l’amont, a été identifiée comme vulnérable aux phénomènes suivants :

  • érosion externe en raison de la morphologie du fleuve et de l’érodabilité de la berge et de la levée elle-même,
  • érosion interne du fait notamment de la présence d’arbres sur le talus et en pied de digue.

De plus, l’absence de chemin de service est un obstacle pour l’entretien et la surveillance du talus côté Loire. Pour y remédier, un accès est créé pour les engins de service.

L’aménagement est réalisé en deux phases successives :

  • Une intervention assurée en septembre 2014 par l’entreprise Jean Fréon élagage a consisté à abattre les arbres et à débroussailler la végétation présente sur la levée.
  • Une protection en enrochements contre l’érosion externe par la Loire est mise en oeuvre à partir d’octobre 2014 par l’entreprise Guintoli pour un montant de 230 000 € TTC.

Ces travaux, sous maîtrise d’ouvrage de la Direction Départementale des Territoires de la Nièvre (maître d’oeuvre DREAL Centre) sont financés par l’État, la Région Centre et le Conseil général du Cher.

Massif enrochements