Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Risques

Renforcement du pied de levée de Saint-Benoît-sur-Loire 2015/2016

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 10 février 2020

La levée de Saint-Benoît-sur-Loire est constituée d’un ouvrage en remblai protégeant environ 5 000 personnes contre les inondations. Une portion de cette digue, d’une longueur de 840 m, est sensible à l’érosion externe du fait de la morphologie du fleuve et de l’érodabilité de la berge et de la levée elle-même.

De plus, l’absence de chemin de service était un obstacle pour l’entretien et la surveillance du talus côté Loire. Pour y remédier, un accès pour les engins d’entretien à l’étiage a été créé.

L’aménagement a été réalisé en deux phases successives :

  • l’abattage des arbres et le débroussaillage de la végétation sur la levée, au printemps 2015 ;
  • les travaux de protection en enrochements, de juillet à octobre 2016.

La Direction Départementale des Territoires du Loiret était maître d’ouvrage de ces travaux (maîtrise d’œuvre assurée par la DREAL Centre-Val de Loire).

Les travaux de déboisement ont été réalisés par l’entreprise SETHY pour un montant de 53 000 € TTC . Cette première phase a été financée par l’État.

L’entreprise ROLAND a procédé aux travaux de renforcement du pied de levée par mise en oeuvre d’enrochements, co-financés par l’État et la région Centre-Val de Loire, pour un montant d’environ 606 000 € TTC.

Mise en oeuvre des enrochements (source : DREAL CVL)