Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Accès rapide

Bulletins parus en 2015

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 13 janvier 2015 (modifié le 14 mars 2017)
  • Septembre 2015 : Des précipitations supérieures aux normales sur la majeure partie du bassin Loire-Bretagne en août améliorent le déroulement de l’étiage ; celui-ci n’est cependant pas terminé et reste particulièrement marqué sur les parties amont des bassins de l’Allier et de la Loire.
  • Août 2015 : Un mois de juillet particulièrement chaud et sec a fait évoluer défavorablement la situation hydrologique sur l’ensemble du bassin Loire-Bretagne. La sévérité de l’étiage, marquée particulièrement par l’état de sécheresse des sols, reste cependant tempérée par la bonne reconstitution initiale des nappes et des réserves artificielles.
  • Juin 2015 : Des précipitations inférieures aux normales ont été observées au cours des trois derniers mois sur le bassin Loire-Bretagne ; cela intervient cependant après une bonne reconstitution des réserves en eau du bassin, en particulier les nappes, qui sont proches, début juin, de leur niveau normal de saison, de même que les retenues artificielles.
  • Mai 2015 La période hivernale a permis une bonne reconstitution des réserves en eau du bassin, aussi bien naturelles qu’artificielles ; les besoins en eau sont encore limités en ce début mai, et leur augmentation aura été retardée par un épisode pluvieux ayant touché la totalité du bassin.
  • Mars 2015 : Les cumuls de précipitations des six derniers mois sont proches des normales, ou légèrement inférieurs, sur l’ensemble du bassin Loire-Bretagne ; les débits des rivières sont également proches des normales, voire supérieurs ; la recharge des nappes souterraines et le remplissage des retenues artificielles se déroulent de façon satisfaisante ; la reconstitution des réserves en eau du bassin dépendra encore des précipitations des mois à venir.
  • Janvier 2015 : Après un mois de novembre contrasté et un mois de décembre déficitaire, les cumuls de précipitations sur les quatre derniers mois s’établissent à des valeurs nettement inférieures aux normales sur la partie centre-ouest du bassin Loire-Bretagne ; ce déficit pluviométrique se répercute sur les débits en rivière et sur la recharge des nappes souterraines. La situation est plus proche de la normale sur le reste du bassin.