Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Aménagement durable
 

Les éco-quartiers en région Centre-Val de Loire

Cliquer pour zoomer en grand format (nouvelle fenêtre)
Cliquer pour zoomer

Découvrez l’ensemble des écoquartiers de la région Centre-Val de Loire distingués aux différentes étapes de la procédure de labellisation.


Retrouvez des informations plus détaillées sur les projets ayant obtenu la mention « écoquartier livré ».


 
 
Récapitulatif des écoquartiers en région Centre-Val de Loire

Label écoquartiers - étape 3

• Montlouis-sur-Loire : Le Cœur de Ville (Indre-et-Loire, en 2017),
• Le quartier du Hameau à Saint-Jean de Braye (Loiret, en 2016),
• Le quartier Monconseil à Tours (Indre-et-Loire, en 2014).

Label écoquartiers - étape 2

• Montlouis-sur-Loire : Les Hauts de Montlouis (Indre-et-Loire, en 2018),
• La Riche : ZAC du Plessis-Botanique (Indre-et-Loire, en 2017),
• Chambray-lès-Tours : La Guignardière (Indre-et-Loire, en 2017),
• Le quartier des Arpents aux Hermites (Indre-et-Loire, en 2016),
• Le quartier du Grand Claud à Lurais (Indre, en 2014),
• Le quartier Baudens à Bourges (Cher, en 2013).

Label écoquartiers - étape 1

• Epernon : La Savonnière (Eure-et-Loire, en 2018),
• Lucé : OLIS (Eure-et-Loire, en 2018),
• Cheillé : Quartier durable (Indre-et-Loire, en 2018),
• Le Malesherbois : Les jardins de Cassini à Coudray (Loiret, en 2018),
• Châlette / Loing : Les rives du Solin (Loiret, en 2017),
• Chécy : Grainloup Est (Loiret, en 2017),
• Mareau aux près : Les Garennes (Loiret, en 2017),
• Orléans : Le Grand Projet de Ville de la Source (Loiret, en 2014),
• Veigné : La Zac des Gués (Indre-et-Loire, en 2014).

 
L’écoquartier Coeur-de-Ville à Montlouis-sur-Loire (étape 3 en 2017)
L'écoquartier Coeur-de-Ville à Montlouis-sur-Loire (étape 3 en 2017)  en grand format (nouvelle fenêtre)
L’écoquartier Coeur-de-Ville à Montlouis-sur-Loire (étape 3 en 2017)
DREAL

Le projet est situé en plein centre de Montlouis-sur-Loire. C’est une opération sur 2 ha, sur un espace vert préservé et composé de jardins entretenus ou en friches. Ce projet vise à renforcer l’attractivité du centre ville en offrant une gamme diversifiée de logements, des commerces, ainsi qu’une médiathèque. La question de la circulation et des parkings a été traitée de sorte à faciliter le trafic dans le centre et le stationnement des nouveaux habitants. En parallèle, ont été développées des voies cyclables et piétonnes, ainsi qu’une place devant la mairie et un jardin public d’environ 2 000 m². Les éléments patrimoniaux (arbres remarquables, murs de pierres, tracé de venelle, bâtiments structurants…) ont été conservés, et de nouveaux arbres et végétaux ont été plantés pour harmoniser les nouvelles constructions avec celles environnantes.

Parmi les points forts :

• Un portage fort de l’équipe municipale,
• Un renforcement de la centralité du "cœur de ville" et de l’identité urbaine (densification, création d’équipements et d’activités commerciales,…) s’appuyant sur les services déjà existants (mairie, écoles, commerces).
• Une conservation de l’identité architecturale et paysagère de la commune (typologie des constructions, la Loire et les vignes) qui répond aux besoins et aux attentes des habitants,
• Une prise en compte précoce des aspects environnementaux et énergétiques (RT 2005 moins 20%)
• 142 logements dont 49 sociaux,
• Une bonne intégration dans l’environnement urbain existant,
• Une labellisation « Villa urbaine durable 2 », en 2006, validant les objectifs d’étalement urbain, de mixité sociale, de qualité environnementale et d’efficacité énergétique.

 
L’écoquartier du Hameau à Saint-Jean de Braye (étape 3 en 2016 sur sa 1ère tranche)

Le projet est situé au coeur de Saint-Jean de Braye, en première couronne de l’Agglomération d’Orléans Val de Loire. Ce centre-ville est identifié comme faisant partie des principaux pôles urbains de l’agglomération.

Le projet prévoit, sur 20.6 ha, la réalisation de 900 logements jusqu’en 2025, ce qui représente une part non négligeable des objectifs prévus au PLH. La commune souhaite à conduire ce projet sans recours au droit d’expropriation.

Parmi les points forts :

• Un portage fort des élus, une participation des habitants à la conception des projets à travers des « ateliers de travail urbain », poursuivie avec les nouveaux arrivants ;
• Une optimisation du foncier disponible sur un site stratégique : entre … et centre-ville, desservie par la ligne B du tramway prolongé (2 arrêts), 2nd pôle multimodale de l’agglomération, Parking Relais et, d’ici 2021, une gare TER ;
• Un objectif de développement équilibré, reposant sur une grande diversité de formes urbaines, allant de la maison individuelle au collectif R+3 ;
• Un périmètre d’intervention élargi ;
• Des démarches volontaristes de maison intergénérationnelle et d’habitat participatif, un espace public adjoint à l’école primaire déplacée (espace associatif, crèche) ;
• Une ambition énergétique : des bâtiments BBC, des démarches volontaires de maisons passives et de géothermie.

En savoir plus

 
L’écoquartier Monconseil à Tours (étape 3 en 2014)

Ce projet a fait l’objet d’une candidature lors des appels à projets de 2009 et 2011 (lauréat pour la catégorie « Qualité du projet à la vie de quartier » en 2011), puis a été primé « engagé dans la labellisation » en septembre 2013 avant sa labellisation finale en 2014.

Le projet, situé au nord de la commune de Tours, prévoit, sur 20 ha, la réalisation de 1 550 logements, 30 000 m² de bureaux, 1 700 m² de commerces de proximité et plusieurs équipements publics.

Parmi les points forts :

• Un objectif de mixité, abordé sous de multiples facettes (sociale, fonctionnelle, générationnelle), une offre de locaux de commerces organisés autour d’un coeur marchand ;
• Des équipements publics structurants : Parc de la Grenouillère (1.2 ha), Halle sportive (jusque 1 000 places), EHPAD, espace petite enfance ;
• L’accès par le Tramway (1 arrêt) ; la création de liaisons douces, espaces ouverts au public ;
• Une démarche d’évaluation avec une première enquête auprès des premiers habitants.

Consulter le site Internet