Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Aménagement durable

Les Madères – Olivier DEBRE

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 18 octobre 2017 (modifié le 2 octobre 2018)

Le plan de gestion pour le Val de Loire, Patrimoine mondial prévoit la mise en œuvre d’une protection des espaces les plus emblématiques, au regard des critères ayant présidé à l’inscription du Val de Loire au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

20 sites ont ainsi été identifiés en région Centre-Val de Loire et des mesures de protection sont mises en œuvre par l’instauration de sites patrimoniaux remarquables (SPR) pour les parties les plus urbanisées et de sites classés (loi du 2 mai 1930) pour les espaces à dominante naturelle.

Un premier site a été classé par décret en conseil d’état le 29 septembre 2017 « les Madères – Olivier Debré

La propriété des Madères appartient à la famille Debré depuis les années 30, d’abord propriété du célèbre pédiatre Robert Debré puis de son fils Olivier, peintre du XXème s au rayonnement international. La Loire fut pour lui un motif d’inspiration maintes fois repris dans son œuvre. Il installa un de ses ateliers dans une des caves troglodytiques de la propriété, il aimait également profiter des terrasses extérieures pour peindre sur de très grand formats. Sa peinture se caractérise par de très grands aplats colorés exprimant notamment le magnifique nuancier du val de Loire. A ce titre la propriété des Madères est un lieu de création et d’inspiration qui lui confère un intérêt artistique qu’il convient de protéger.

Cette propriété est particulièrement représentative des paysages emblématiques de la vallée de la Cisse, composante du Val de Loire. (Cette vallée depuis 1983 bénéficie d’une protection au titre des sites inscrits)

Elle est constituée d’une grande demeure construite à mi-pente du coteau. Elle est encadrée de terrasses offrant de magnifiques belvédères sur la Cisse et le val de Loire. Plusieurs alignements de tilleuls viennent les souligner. Ces terrasses bordent les habitations et caves troglodytiques qui percent l’ensemble du coteau sur la propriété. Cet ensemble organisé le long du coteau sur près de 500 mètres représente une séquence où il est encore très facile de lire l’organisation du domaine, gestionnaire d’un espace beaucoup plus vaste à la fois sur le plateau et dans le val. La propriété représente un transect qui est une illustration intéressante de la Valeur Universelle Exceptionnelle (Plateau Viticole, Coteau, Habitations troglodytiques, caves, demeure bourgeoise sortant du coteau, Jardins/ Val agricole/Cisse).

La propriété est encore aujourd’hui au cœur d’un domaine agricole, puisqu’elle possède les vignes du plateau qui dominent la propriété, mais également des prairies bocagères au pied de la RD1 bordant la Cisse qui s’écoule dans la dépression latérale à la Loire. Ces terres, toujours cultivées aujourd’hui en location, contribuent à l’ambiance champêtre avec des vues ouvertes qui permettent de lire les différentes composantes agricoles traditionnelles, renforcées par une structure foncière qui a été épargnée par les remembrements. Les prairies offrent des vues intéressantes sur le coteau particulièrement épargné par le mitage qui dégrade le coteau de part et d’autre de la propriété. La qualité paysagère du site, les éléments patrimoniaux qui le composent lui confèrent un intérêt pittoresque.

Le périmètre intègre l’ensemble de la propriété de la famille Debré, ainsi que les parcelles qui s’intercalent à l’intérieur de l’ensemble constitué par la propriété des Madères. Sont également inclus dans le périmètre :
- le pavillon contigu à l’Ouest de la propriété des Madères à mi-pente qui faisait jadis partie intégrante du domaine
- l’habitat troglodytique à l’Ouest du pavillon cité ci-dessus qui constitue une véritable entrée du site, reprend l’organisation traditionnelle constituée par une cavité à mi-pente du coteau paré d’une habitation prolongée par une terrasse et un terrain en pente libre de construction (le schéma classique de ce paysage du val de Cisse).




Vous pouvez télécharger
Le plan de localisation du site (format pdf - 8.6 Mo - 18/10/2017)
Le rapport de présentation du site (format pdf - 11.9 Mo - 18/10/2017)