Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Risques

Renforcement du corps de digue de Veuves - 2014

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 13 avril 2017 (modifié le 11 décembre 2017)

La levée de protection contre le risque d’inondation du val de Cisse est une digue de 45 km de longueur, qui protège d’importants enjeux : environ 10 000 habitants répartis sur 13 communes.

Différentes études ont montré que le secteur de Veuves est une zone particulièrement sensible à l’érosion interne du fait de la présence des maisons encastrées, de canalisations traversantes et d’arbre en pied de levée côté val. Sur cette zone, en période de forte crue, les infiltrations pourraient conduire à la rupture de l’ouvrage. Le renforcement de la digue a donc été inscrit au PLGN 3 sans attendre les résultats de l’étude de danger qui est en cours de réalisation.

Les travaux ont consisté en la réalisation d’un écran étanche dans le corps de digue sur toute la traversée du bourg de Veuves (1 km). Cet ouvrage permet de relier entre eux les renforcements déjà existant côté val (recharge de talus avec filtre drainant) et de bloquer les infiltrations dans l’ouvrage réduisant ainsi le risque d’érosion interne. La chaussée reconstituée fera l’objet d’une surveillance régulière. Au vu de son évolution, il sera envisagé la réfection de la route.

La configuration du site impose d’implanter l’écran dans l’axe de la demi-chaussée côté Loire. La technique retenue de mise en oeuvre est celle du mélange en place des matériaux avec un liant hydraulique. Cette technique présente les avantages d’être rapide et de générer très peu de vibrations.

Le dispositif arrêté pour la gestion du trafic, fait suite à une concertation entre la Direction Départementale des territoires de Loir-Cher (maîtrise d’ouvrage), la DREAL Centre (maître d’oeuvre) et le Conseil Général de Loir-et-Cher et la commune de Veuves.

Ces travaux sont réalisés par le groupement d’entreprises Vinci Construction et Botte fondations pour un montant total de 970 000 € TTC. Ces travaux sont financés par l’Etat (60%), la Région Centre (20%) et le Conseil général de Loir-et-Cher (20%).


Télécharger :