Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner article  desabonner article
Risques

Biodéchets : du tri à la source à la valorisation finale

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 20 juillet 2022

A compter du 1er janvier 2024, les collectivités locales auront l’obligation de trier à la source les biodéchets conformément à la loi Anti-gaspillage et économie circulaire du 10 février 2020.

Qu’est-ce qu’un biodéchet ?

Il s’agit de tout déchet non dangereux biodégradable de jardin ou de parc, alimentaire ou de cuisine issu des ménages, restaurants, traiteurs et commerces ou provenant des industries agroalimentaires.

Cette obligation de tri à la source, tout comme l’augmentation conjointe de la taxe d’enfouissement et de celle sur les activités polluantes (TGAP), vise à développer la valorisation matière de ces déchets, préférable à l’élimination d’un point de vue environnemental et économique.

La législation conduit à développer des solutions de traitement des biodéchets, en proximité ou dans des installations de compostage ou de méthanisation.

La DREAL Centre-Val de Loire est garante de la mise en œuvre de cette réglementation : elle communique auprès des collectivités et les accompagne sous l’angle réglementaire dans leurs démarches.

Des réunions à destination des collectivités en charge de la gestion des déchets (collecte et traitement) ont ainsi été organisées en juin 2022 par les préfectures du Loiret, Loir-et-Cher, Indre, Indre-et-Loire et Cher, appuyées par la DREAL, en présence de l’@ADEME et du @Conseil régional, qui soutiendront leurs projets via des aides spécifiques.

Afin de leur rappeler cette échéance et de leur donner des pistes d’action pour atteindre cet objectif, la DREAL Centre-Val de Loire a publié une plaquette d’information à leur attention : Cliquez ICI


Télécharger :