Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte  abonner rubrique  desabonner rubrique
Eau, nature, ressources minérales
 

Continuité sédimentaire longitudinale

Longtemps considérés comme une ressource ou comme une gêne pour l’écoulement des crues, les sédiments grossiers charriés par les cours d’eau sont aujourd’hui clairement identifiés comme un facteur essentiel permettant de préserver et de restaurer l’équilibre hydromorphologique et écologique de la rivière. Ce transport de la charge de fond est, par conséquent, un contributeur essentiel pour l’atteinte du bon état écologique des cours d’eau.

Dans ce contexte, le législateur a souhaité introduire la notion de « transport suffisant » qu’il faut assurer sur certains cours d’eau (article L214-17 du code de l’Environnement). Cependant, aucune définition juridique n’existe pour déterminer le caractère suffisant du transport assuré.

 
 
Synthèse de l’impact des ouvrages transversaux sur le transport des sédiments grossiers - version provisoire
Le document ci-joint a pour objectif de faciliter l’application de cette législation en synthétisant un certain nombre de publications traitant de ce sujet et en proposant des outils d’aide pour l’analyse et la priorisation des interventions."
 
Transport sédimentaire et fonctionnement des biocénoses aquatiques et terrestres
Ce document est une synthèse des publications traitant des relations entre les sédiments et le fonctionnement des biocénoses aquatiques et terrestres et propose des pistes de recherche pour des indicateurs biologiques susceptibles de traduire un dysfonctionnement sédimentaire.
 
Mise en oeuvre d’un protocole d’évaluation de l’impact de seuils sur la continuité sédimentaire
Ce stage a permis de tester un protocole sur six seuils, situés dans des contextes différents, sur le bassin Loire-Bretagne (bassins versant du Loir, du Thouet, de la Gartempe et de la Manse, ). L’objectif visé était d’identifier les difficultés de mise en oeuvre des mesures retenues et de mettre en évidence les précautions à prendre lors de l’interprétation des résultats, avant l’évaluation de l’impact de l’ouvrage transversal sur la continuité sédimentaire.
 
La production sédimentaire primaire sur le bassin Loire-Bretagne

La production primaire représente l’apport de sédiments grossiers qui arrivent quasi directement au cours d’eau par le biais de processus gravitaires plus ou moins simples (Malavoi, 2011).

De nombreuses observations nous laissent penser que cette production n’est pas totalement tarie sur le bassin Loire-Bretagne. Il est donc nécessaire de spatialiser cette production et de la quantifier afin de pouvoir affiner notre compréhension du contexte sédimentaire des bassins versants de ce territoire.