Concertation nationale sur l’énergie : ils ont participé, vous pouvez encore le faire !

Le lundi 5 décembre 2022 l’étape régionale du Tour de France de la grande concertation nationale sur l’énergie s’est déroulée à Orléans dans le cadre de l’Assemblée pour le Climat et la Transition Énergétique en Centre Val de Loire.

Cette concertation, annoncée par le Président de la République en février dernier, ouvre un large débat autour des moyens à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs ambitieux que la France s’est fixés dans le contexte d’urgence climatique : arriver à la neutralité carbone d’ici 2050, et devenir le premier grand pays industriel à sortir de sa dépendance aux énergies fossiles.

Retour ci-dessous sur l’étape régionale mais aussi les modalités de concertation en ligne.

LA CONTRIBUTION REGIONALE

La journée du 5 décembre s’est organisée autour de deux temps forts :

Une séquence « institutionnels – grand public » le matin, en présence de monsieur Marc FESNEAU, Ministre de l’Agriculture et de la Souveraineté alimentaire. Cette séquence a rassemblé 120 personnes, parmi lesquelles des citoyens, des représentants d’entités du secteur de l’énergie, de collectivités territoriales et/ou établissements publics, d’associations, de filières professionnelles ou syndicats et d’établissements privé ou bancaire. Les participants (2/3 en tant qu’institutionnel, 1/3 en tant que grand public) ont pu s’exprimer au travers d’ateliers et s’accorder autour de trois propositions visant à répondre à l’un des deux groupes de questions suivants :
 Consommation  : Qu’êtes-vous prêts à faire collectivement pour diminuer la consommation d’énergie au niveau régional ? Comment pouvez-vous être accompagnés pour réduire la consommation d’énergie ?
 Production  : Quel mix énergétique souhaitez-vous ? Avec quelles implications pour votre territoire en termes d’infrastructures de production d’énergie et d’électricité décarbonée ? Quelle solidarité territoriale entre les régions qui produisent le plus et celles qui consomment le plus ?

Une séquence "jeunesse" l’après-midi en présence de Madame Régine ENGSTRÖM, Préfète de région Centre-Val de Loire et du Loiret.
52 jeunes de profils divers se sont mobilisés au travers des réseaux de service civique Unis Cité, Ligue de l’enseignement et Concordia, du lycée Charles Peguy (étudiants DN MADE, science Po, DGEMC, éco délégués), du Conseil régional de la jeunesse et du campus de La Mouillère.
Cette séquence a permis de recueillir leur parole autour des sujets de sobriété et de production d’énergie.
Les participants ont témoigné des difficultés concrètes de la transition énergétique au quotidien et formulé des attentes sur les évolutions à conduire en matière de :
 mobilité (besoin de transports en commun de qualité à coût raisonnable, amélioration nécessaire des infrastructures adaptées au vélo ou à la marche),
 mode de consommation (alimentation en vrac, habits en deuxième vie et réduction des emballages).
Enfin, ils se sont questionné sur les différentes sources de production d’énergie, plaidant pour une information approfondie sur leurs intérêts et limites.

L’ensemble des contributions sera versé aux travaux de préparation de la prochaine stratégie française sur l’énergie et le climat (SFEC). Une synthèse de la journée est d’ores et déjà disponible sur le site de la concertation nationale (https://www.concertation-energie.gouv.fr/).

ENJEUX et CONTEXTE DE LA CONCERTATION

Afin de faire face à l’urgence climatique, la France s’est fixé des objectifs ambitieux : atteindre la neutralité carbone d’ici 2050 et devenir le premier grand pays industriel à sortir de sa dépendance aux énergies fossiles. Cela suppose, d’une part, de diminuer nos consommations d’énergie grâce à des mesures de sobriété et d’efficacité énergétiques, et d’autre part, de décarboner totalement notre mix énergétique grâce aux énergies renouvelables et au nucléaire. L’atteinte de ces objectifs implique de véritables choix de société sur la façon de consommer et de produire, de se déplacer, de se loger….

Pour que ces questions soient véritablement débattues, le Gouvernement a lancé à le 20 octobre 2022, comme l’avait annoncé le Président de la République en février dernier, une grande concertation nationale sur le mix énergétique intitulée « Notre avenir énergétique se décide maintenant ».

Cette concertation nationale s’inscrit dans le contexte de la révision de la Stratégie Française sur l’énergie et le climat (SFEC), qui constitue notre feuille de route pour atteindre la neutralité carbone en 2050. Celle-ci devra être adoptée au plus tard en 2024 et sera constituée de :
• La 1ère Loi de programmation sur l’énergie et le climat (LPEC), qui fixera dès 2023 les priorités d’action de la politique climatique et énergétique française, en tenant compte du rehaussement de l’objectif européen de réduction des émissions nettes de gaz à effet de serre à −55 % en 2030 du paquet Fit for 55 ;
• La 3ème édition de la Stratégie nationale bas-carbone (SNBC3), qui définit la feuille de route de la France pour respecter ses objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre de court, moyen et long termes ;
• La 3ème édition du Plan national d’adaptation au changement climatique (PNACC3), afin de renforcer l’articulation entre les politiques d’atténuation et d’adaptation au changement climatique ;
• La 3ème édition de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), l’outil de pilotage de la politique énergétique française, qui expose les orientations et fixe les priorités d’action des pouvoirs publics pour la gestion de l’ensemble des formes d’énergie sur le territoire métropolitain continental.

PARTICIPATION A LA CONCERTATION :

Durant cette concertation, chacun est invité à exprimer son avis et formuler des recommandations sur trois grandes questions : • Comment adapter notre consommation pour atteindre l’objectif de neutralité carbone ? • Comment satisfaire nos besoins en électricité, et plus largement en énergie, tout en assurant la sortie de notre dépendance aux énergies fossiles ? • Comment planifier, mettre en œuvre et financer notre transition énergétique ?

Une première phase de la concertation « grand public » se tient jusqu’au 18 janvier 2023. Elle est composée d’une consultation en ligne et d’un « Tour de France des régions » avec des réunions, associant notamment acteurs locaux et grand public, qui se tiendront dans chaque région de France continentale, afin de faire émerger des priorités territoriales. Y seront débattues les questions suivantes :

• Qu’êtes-vous prêts à faire collectivement pour diminuer la consommation d’énergie au niveau régional ? Comment pouvez-vous être accompagnés pour réduire la consommation d’énergie ?
• Quel mix énergétique souhaitez-vous ? Avec quelles implications pour votre territoire en termes d’infrastructures de production d’énergie et d’électricité décarbonée ? Quelle solidarité territoriale entre les régions qui produisent le plus et celles qui consomment le plus ?

SITE INTERNET et RESSOURCES :

Pour accéder aux ressources pédagogiques, retrouver toutes les informations notamment la présentation et la synthèse des débats ayant eu lieu lors de cet évènement régional, vous pouvez consulter le site internet de la concertation : https://www.concertation-energie.gouv.fr/

Partager la page

S'abonner

Sur le même sujet